Envolée des prix de l’immobilier neuf : +7% sur une année

L’immobilier neuf a vu ses prix grimper de 7% sur une année, selon les dernières informations publiées par le 6ième baromètre du Laboratoire de l’Immobilier (BFMBusiness), une étude sur 100 des plus grandes villes en France.

Publié le



Hausse moyenne des prix du neuf : +7% sur un an

Sans réelle surprise, les prix du neuf se sont également envolés en 2021. Les causes de cette hausse sont multiples. Évidemment en cause, le manque d’offres disponibles sur le marché. La crise COVID laisse encore des traces et la chute des mises en chantier a fait plonger le stock de biens à vendre. Par ailleurs, l’inflation, cette fois-ci pas des prix, mais des normes de construction fait grimper également le prix de revient des biens immobiliers neufs. Mais ce n’est pas tout.

Immobilier neuf : explications d’une telle hausse des prix

  • Argent disponible : les Français les plus aisés avaient encore de l’argent à investir, cette fameuse épargne COVID. Les Français misent avant tout sur l’immobilier, jugé comme investissement proposant le ratio rendement/risque le plus attractif.
  • Besoin de logements mieux équipés : la crise sanitaire a fait également évoluer les besoins des acquéreurs de biens immobiliers. Désormais, terrasses, balcons et jardins sont de plus en plus demandés. Or, sur les nouveaux programmes immobiliers, ce nouveau besoin est largement pris en compte.
  • Demande en hausse, offre en baisse : les permis de construire sont en baisse dans les grandes villes, le déséquilibre se créé entre offre et demande. Les offres sont faibles par rapport à la demande, les prix augmentent logiquement, les promoteurs maximisant ainsi leurs investissements.
  • Hausse des coûts des matériaux de construction : entre hausse des coûts de transport, des prix des matériaux eux-mêmes, le coût de revient d’un bien immobilier neuf est également revu à la hausse.
  • Logements neufs éco-performants : les investisseurs misent sur des logements neufs afin de partir sur de bonnes bases en matière de consommation énergétique. Les nouvelles normes ainsi que la réduction de consommation d’énergie, avec l’envolée des prix que nous connaissons actuellement, poussent les acheteurs vers le neuf.

Hausse des taux de crédit, un impact ?

La hausse des taux des crédits immobiliers a donné un coup d’arrêt aux acquisitions immobilières dans le neuf. Seuls les investisseurs ayant une surface financière importante peuvent encore acquérir des biens immobiliers. Le filtre en vigueur sur l’octroi des crédits demandant indirectement que les acheteurs aient un apport conséquent.

La revanche des villes moyennes

Comme pour l’ancien, ce sont surtout les villes moyennes françaises qui connaissent la plus forte des prix. Ainsi, Rennes voit ses prix du neuf grimper de 8% sur une année, en passant au-delà des 5.500 euros du m². Rennes est devenue plus chère que Bordeaux.

Avis

Vos avis : Envolée des prix de l’immobilier neuf : +7% sur une année
Attribuez une note (1 : moins bonne note, 5 : meilleure note) 1 vote
Notation : 0.77/5