Nue propriété et fiscalité

Nue propriété et fiscalité : Avantages importants de la possession en nue propriété, le bien immobilier n’est pas imposable ! Ni taxes foncières, ni prise en compte dans le patrimoine pour l’ISF. Détails...

Publié le , mis à jour le



Nue propriétéNue propriété : une fiscalité très avantageuse !

La nue propriété permet de posséder un bien immobilier sans avoir l’usufruit (la jouissance, le fait de pouvoir l’habiter ou le louer). La nue propriété ne permet donc pas de tirer des revenus de son bien immobilier, sauf bien évidemment, une fois la période d’usufruit terminée (15 à 20 ans), le nu propriétaire retrouve alors l’usufruit de son bien.

Si la nue propriété permet d’acquérir un bien à près de 50 à 60% de sa valeur de marché, elle profite d’une fiscalité très avantageuse.

Nue propriétéFiscalité nue propriété : Echapper à l’ISF !

Un avantage important de la nue propriété, bien connue, de tous les contribuables asujettis à l’ISF, est de permettre d’accroître son patrimoine immobilier sans alourdir son assiette imposable.

En effet, la nue propriété privant de la jouissance du bien, permet de ne pas inclure le bien immobilier dans le patrimoine du contribuable.

Attention, toutefois, à l’extinction de l’usufruit, le contribuable devra alors prendre garde de ne pas être sur-exposé à l’impôt, car dès la pleine possession du bien retrouvée, le bien immobilier sera inclu dans son patrimoine immobilier.

Nue propriétéNue propriété : Absence de revenus, donc aucune imposition

Bien évidemment, la nue propriété ne permet pas de percevoir de revenus, donc aucune imposition sur les revenus n’est à craindre ! Mais l’avantage d’une acquisition en nue propriété réside dans le fait qu’un crédit immobilier peut générer un déficit foncier... réalisant alors ainsi une économie d’impôts !

Nue propriétéNue propriété : Une source de réduction d’impôt !

Le fait d’acheter un bien immobilier à crédit peut faire baisser sensiblement l’imposition de l’investisseur en nue propriété. En effet, si l’investisseur possède des revenus fonciers existants, il peut avoir intérêt à emprunter pour une nouvelle acquisition en nue propriété, afin que les intérêts d’emprunt viennent en déduction des revenus fonciers existants. Ainsi, une partie son imposition finance l’acquisition de son nouveau bien immobilier... A cogiter !

Nue propriétéNue propriété : Imposition des plus-values ?

Comme pour tout investissement immobilier, la plus-value réalisée est exonérée après 15 années de détention du bien. Or, justement la nue propriété en investissement immobilier, est asujetti à une période d’absence d’usufruit de 15 à 20 ans... Dés lors que l’investisseur récupère son bien, il peut le revendre sans craindre l’imposition sur les plus-values !

Nue propriétéUsufruitDéfiscalisation

Avis

Vos avis : Nue propriété et fiscalité
Attribuez une note (1 : moins bonne note, 5 : meilleure note)
Notation : /5

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.