Immobilier : 1,7 million de logements manquants, mais uniquement dans les grandes villes !

Immobilier neuf : La crise immobilière a donné un coup d’arrêt sur les ventes en 2008. Début 2009, le marché se réveille, avec notamment le dispositif Scellier. Le Crédit Foncier a sorti une étude sur les carences de la France en matière de logement : 1,7 million de logements manquants... Oui, mais attention, ces logements manquent dans certaines grandes villes seulement !

Publié le



immobilierSituation du marché de l’immobilier

Le Crédit Foncier a communiqué son étude sur la situation immobilière en France. Globalement, d’après le Crédit Foncier il manquerait 1,7 million de logements en France. Difficile à croire, quand on voit les difficultés qu’ont actuellement les agences immobilières pour vendre le moindre bien.

Mais le Crédit Foncier s’empresse de nuancer. Seules certaines villes connaissent un dynamisme porteur sur le marché de l’immobilier. En fait, selon notre lecture de l’étude, les logements manquants sont dans les grandes villes, là où il est le plus difficile d’en construire plus ! Effectivement, on comprend mieux.

Ainsi, sans surprise, ce sont les villes de Toulouse, Caen, Strasbourg, Cannes, Nice, Montpellier, Lyon, Nantes, et, dans une moindre mesure Paris, Annecy, Grenoble, Rouen, Bordeaux, Marseille, Lille, Niort, Toulon, Reims, Nancy, Auxerre, Laval, Clermont-Ferrand etc. qui pourront le mieux se sortir de la crise actuelle dès la reprise de confiance des investisseurs.

Encore une fois, il faut bien préciser que ce sont ces villes intra-muros qui sont concernées. Les exemples de biens neufs non loués en périphérie de Toulouse sont légions. A 30 km de Toulouse, inutile de parler de marché immobilier toulousain... c’est un autre marché.

Des villes moins attrayantes pour les investisseurs devraient faire, selon toujours le Crédit Foncier, plus grise mine. Ainsi Limoges, Montauban, Nevers, Troyes, Saint Etienne, Auch, Angoulême, Dunkerque, Carcassonne seront tout de même plus accueillante que Brive, Périgueux, Vesoul et Rodez qui prennent la plus mauvaise note.

immobilier prixImmobilier neuf : Des prix toujours trop élevés au goût des acheteurs !

En moyenne, le prix du mètre carré est affiché à la vente entre 3 000 et 3 500 €. Les acheteurs, escomptant profiter de la crise actuelle, propose des prix d’achat de l’ordre de 2 300 à 2 500 €. L’écart est encore trop important, les transactions sont donc difficiles à réaliser.

immobilier zoneImmobilier neuf : C’est toujours la zone !

Par ailleurs, le Crédit Foncier recommande de ne pas modifier les zones actuelles définies pour le dispositif Scellier (A, B1 et B2). Ce zonage permet effectivement d’exclure de la défiscalisation accordée toutes les communes de la zone C. Le gouvernement s’apprête à remanier, mi-avril, la zone B2, dans le but d’effecfuer quelques arbitrages, mais ne devrait pas toutefois ré-ouvrir la zone C, à l’origine de nombreuses désillusions d’investisseurs en investissement Robien, ne trouvant logiquement aucun locataire.

prix immobilierImmobilier locatif

Avis

Vos avis : Immobilier : 1,7 million de logements manquants, mais uniquement dans les grandes villes !
Attribuez une note (1 : moins bonne note, 5 : meilleure note)
Notation : /5

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.