Taux d'intérêts immobiliers

Taux fixes moyens de marché des crédits immobiliers - Données actualisées au 04/08/2020
Durées de crédit Taux moyens
7 ans 0,80 %
10 ans 0,95 %
15 ans 1,10 %
20 ans 1,30 %
25 ans 1,60 %
30 ans 1,90 %
(*) Mise à jour effectuée le 04/08/2020 . Taux hors assurance obligatoire et optionnelle. Taux moyens de marché (avec 20% d'apport), calculés sur les relevés des courtiers en crédits immobiliers. Données indicatives uniquement.

Taux crédits consommation

Liste non exhaustive des offres de crédits à la consommation
Établissements Taux d'appel - TAEG Fixes (1)
YOUNITED CREDIT 0.10 %
ONEY (ex. Banque Accord) 0.70 %
(1) Taux d'appel hors assurance obligatoire et optionnelle. Données indicatives uniquement. Le taux d'appel représente le meilleur taux possible pour une durée et un montant donné, le taux TAEG fixe proposé varie en fonction du montant et de la durée d'emprunt.
Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.



Immobilier locatif : La trêve hivernale des expulsions locatives commence à 21H00

La trêve hivernale débutera samedi à 21H00, en raison du calendrier qui fait précéder cette année la date officielle du 1er novembre d’un dimanche

Publié le

La trêve hivernale débutera samedi à 21H00, en raison du calendrier qui fait précéder cette année la date officielle du 1er novembre d’un dimanche, offrant ainsi une journée de plus de répit aux personnes sous le coup d’une mesure d’expulsion.

Les expulsions locatives sont extrêmementencadrées et ne se font pas entre 21H00 le soir et 06H00 le matin, ni les jours chômés —comme le dimanche— et fériés, a expliqué à l’AFP l’association Droit au Logement (Dal). La trêve démarre donc à 21H00 et s’achèvera le 15 mars.

Les chiffres 2009 du ministère de la Justicetraduisent une augmentation continue des contentieux locatifs, une tendance de fond qui traverse la dernière décennie. 139.598 contentieux ont ainsi été déposés devant les tribunaux (+3,9% par rapport à 2008), 106.938 décisions d’expulsion prononcées (+1,5%).

Concernant l’exécution des jugements d’expulsion, le nombre de demandes d’intervention de la police pour faire partir les locataires a augmenté (41.637, +1,9%). En revanche, les réponses positives sont en baisse (23.885, -7%), de même que les interventions effectives (10.597, -6,5%), selon les données du ministère de l’Intérieur.

"Ces chiffres peuvent être trompeurs : il n’y a pas que 10.000 expulsions par an, on estime qu’au total 50.000 familles se font expulser chaque année", a fait valoir Patrick Doutreligne, délégué général de la Fondation Abbé Pierre.

Il rappelle que certains partent dès qu’ils reçoivent la lettre d’huissier ou avant l’arrivée de la police "par honte vis-à-vis du voisinage ou pour ne pas traumatiser les enfants".

Vos commentaires

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

A lire également