Taux d'intérêts immobiliers


Taux fixes moyens de marché des crédits immobiliers - Données actualisées au 06/06/2019
Durées de crédit Taux moyens
7 ans 0,70 %
10 ans 0,90 %
15 ans 1,15 %
20 ans 1,35 %
25 ans 1,55 %
30 ans 1,80 %
(*) Mise à jour effectuée le 06/06/2019 . Taux hors assurance obligatoire et optionnelle. Taux moyens de marché (avec 20% d'apport), calculés sur les relevés des courtiers en crédits immobiliers. Données indicatives uniquement.

Taux crédits consommation

Liste non exhaustive des offres de crédits à la consommation
Établissements Taux d'appel - TAEG Fixes (1)
ONEY (ex. Banque Accord) 0.70 %
YOUNITED CREDIT 0.90 %
(1) Taux d'appel hors assurance obligatoire et optionnelle. Données indicatives uniquement. Le taux d'appel représente le meilleur taux possible pour une durée et un montant donné, le taux TAEG fixe proposé varie en fonction du montant et de la durée d'emprunt.
Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.



Robien et Borloo : des dispositifs boostés dés 2009 ?

Borloo / Robien : les dispositifs défiscalisants pourraient être bien boostés dés 2009, avec la loi votée cette semaine : jusqu’à 25% du prix d’achat du bien déductible de ses impôts...

Publié le

borloo robienBorloo / Robien : un grand retour gagnant dés 2009 ?

Ces deux dispositifs, après une année 2007 incroyable, sont apparus comme fatigués sur 2008. Il faut dire qu’avec un tel succés, trop d’investissements ont été réalisés, un peu trop vite... Même si globalement, la très grande majorité des investisseurs est satisfaite, il faut bien avouer que seuls les contribuables les plus largement imposés (TMI à 40%) sont les grands gagnants. Un reportage télévisé sur une chaîne publique, à charge, sur ce type d’investissement aura fait le reste.

Le ralentissement de ces deux dispositifs est principalement dû au manque d’investisseurs. En effet, à ce jour, seuls les investisseurs fortunés sont assurés de faire une bonne opération, tandis que les contribuables plus modestes prennent beaucoup de risques, pour peu d’espoir de gains.

D’où l’idée des députés d’étendre les avantages fiscaux aux contribuables moins fortunés, car la France a besoin de logements, et ne peut se passer de l’investissement privé. Cela passe par une modification des dispositifs Borloo et Robien.

borloo robienBorloo / Robien : Encore plus d’avantages en 2009 !

Si les modifications, proposées par l’amendement Carrez, sont définitivement adoptées, elles permettraient aux contribuables qui paient des impôts et achèteront en 2009 un logement neuf d’une valeur maximum de 300.000 euros, destiné à la location, de bénéficier d’une réduction d’impôt égale à 25% du prix de l’acquisition.

Cette réduction d’impôt serait plafonnée à 75.000 euros étalés sur 9 ans, s’imputerait à raison de 2/10èmes la première année et d’1/10ème les huit années suivantes.

Cet avantage entrerait toutefois dans le calcul du "plafonnement des niches fiscales", qui fixe les réductions d’impôt à 10% du revenu imposable, plus 25.000 euros.

borloo robienBorloo / Robien : Plafond de déduction fiscale en hausse sur 2009 ?

Par ailleurs, le gouvernement a déposé un amendement qui prévoit notamment de porter le plafond pour la déduction fiscale de 10.700 à 16.400 euros par an, que Mme Boutin espère voir adopter par le Sénat et la commission mixte paritaire.

Vos commentaires

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

A lire également