Taux d'intérêts immobiliers


Taux fixes moyens de marché des crédits immobiliers - Données actualisées au 06/03/2019
Durées de crédit Taux moyens
7 ans 0,90 %
10 ans 1,05 %
15 ans 1,30 %
20 ans 1,55 %
25 ans 1,80 %
30 ans 2,35 %
(*) Mise à jour effectuée le 06/03/2019 . Taux hors assurance obligatoire et optionnelle. Taux moyens de marché (avec 20% d'apport), calculés sur les relevés des courtiers en crédits immobiliers. Données indicatives uniquement.

Taux crédits consommation

Liste non exhaustive des offres de crédits à la consommation
Établissements Taux d'appel - TAEG Fixes (1)
YOUNITED CREDIT 0.90 %
BFM 1.00 %
PROGRETIS 2.01 %
(1) Taux d'appel hors assurance obligatoire et optionnelle. Données indicatives uniquement. Le taux d'appel représente le meilleur taux possible pour une durée et un montant donné, le taux TAEG fixe proposé varie en fonction du montant et de la durée d'emprunt.
Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.



Construction : un contrat de filière pour pousser la numérisation et la durabilité du bâtiment

Le gouvernement et les industriels du secteur de la construction et du bâtiment ont signé mercredi un contrat stratégique de filière qui vise à soutenir les efforts vers la numérisation des entreprises et une plus grande intégration des enjeux environnementaux.

Publié le

Construction : un contrat de filière pour pousser la numérisation et la durabilité du bâtiment

Ce contrat, un "engagement collectif qui constitue une première" pour le secteur, doit permettre d’armer la filière française face aux défis qu’elle rencontre, a défendu Hervé de Maistre, président de ce comité de filière.

Parmi eux figurent en particulier la transition écologique et énergétique et la transition numérique, qui posent toutes deux des enjeux en terme d’investissements, de compétences et d’emplois pour le secteur du bâtiment, a insisté la secrétaire d’Etat à l’Economie Agnès Pannier-Runacher.

D’ici 2022, six projets dits "structurants" seront ainsi développés dans ce contrat dont la réalisation d’une plateforme numérique pour faciliter les échanges entre acteurs ou encore la conception d’un bâtiment plus durable, "réversible et modulable" en fonction de l’évolution des usages (logement ou bureau par exemple), avec comme terrain d’expérimentation les chantiers des Jeux olympiques de 2024.

D’autres projets visent à massifier les travaux de rénovation énergétique, avec une action dédiée aux campus universitaires, soutenir l’export de technologies à forte valeur ajoutée, appuyer des PME particulièrement prometteuses dans leur croissance, et enfin et développer les emplois et les compétences, en particulier via l’apprentissage.

A lire également