Taux d'intérêts immobiliers


Taux fixes moyens de marché des crédits immobiliers - Données actualisées au 03/06/2020
Durées de crédit Taux moyens
7 ans 0,70 %
10 ans 0,85 %
15 ans 1,10 %
20 ans 1,30 %
25 ans 1,60 %
30 ans 1,90 %
(*) Mise à jour effectuée le 03/06/2020 . Taux hors assurance obligatoire et optionnelle. Taux moyens de marché (avec 20% d'apport), calculés sur les relevés des courtiers en crédits immobiliers. Données indicatives uniquement.

Taux crédits consommation

Liste non exhaustive des offres de crédits à la consommation
Établissements Taux d'appel - TAEG Fixes (1)
YOUNITED CREDIT 0.10 %
ONEY (ex. Banque Accord) 0.70 %
(1) Taux d'appel hors assurance obligatoire et optionnelle. Données indicatives uniquement. Le taux d'appel représente le meilleur taux possible pour une durée et un montant donné, le taux TAEG fixe proposé varie en fonction du montant et de la durée d'emprunt.
Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Crédit immobilier : chute du volume octroyé en mars, crise oblige, avec une remontée des taux encore modérée

Le nombre et le montant total des nouveaux crédits immobiliers a chuté en mars face à la crise économique et sanitaire du coronavirus, montrait jeudi l’étude mensuelle de référence, le niveau moyen des taux enregistrant par ailleurs une légère hausse.

Publié le

France : les emprunts immobiliers chutent en mars, face au coronavirus

"Avec le déclenchement de la crise du Covid-19, le mois de mars a été très perturbé" a résumé dans un communiqué l’observatoire Crédit Logement-CSA. Le premier organisme regroupe les principales banques françaises, le second est un institut d’études de marché. Depuis la mi-mars, les Français sont contraints de rester chez eux et de nombreux commerces ont dû fermer, afin de lutter contre la propagation du coronavirus. Cette situation a logiquement pesé sur le marché immobilier, même s’il est encore trop tôt pour mesurer précisément la chute des transactions.

En mars, le nombre de nouveaux prêts immobiliers a chuté de 13,9% enFrance par rapport à un an plus tôt, selon les chiffres de l’observatoire. Ce net déclin ne s’est pour l’heure pas accompagné d’une nette évolution des taux d’intérêt accordés en moyenne. Depuis l’an dernier, ils évoluent à des niveaux historiquement bas, répercutant la politique de crédit facile de la Banque centrale européenne .

Le mois dernier, le taux moyen s’est établi à 1,14%. C’est une légère hausse par rapport à février, quand il était de 1,13%, mais cela reste très proche du plancher historique, atteint à 1,12% en novembre. Ce chiffre mesure néanmoins mal la réaction éventuelle des banques à la crise liée au coronavirus et les données d’avril en donneront une meilleure idée, le temps que soient adaptés les barèmes. Plusieurs courtiers ont déjà évoqué une tendance à la hausse, même s’ils la jugent limitée.

A lire également