Taux d'intérêts immobiliers

Taux fixes moyens de marché des crédits immobiliers - Données actualisées au 02/09/2019
Durées de crédit Taux moyens
7 ans 0,65 %
10 ans 0,80 %
15 ans 1,05 %
20 ans 1,25 %
25 ans 1,50 %
30 ans 1,80 %
(*) Mise à jour effectuée le 02/09/2019 . Taux hors assurance obligatoire et optionnelle. Taux moyens de marché (avec 20% d'apport), calculés sur les relevés des courtiers en crédits immobiliers. Données indicatives uniquement.

Taux crédits consommation

Liste non exhaustive des offres de crédits à la consommation
Établissements Taux d'appel - TAEG Fixes (1)
ONEY (ex. Banque Accord) 0.70 %
YOUNITED CREDIT 0.90 %
(1) Taux d'appel hors assurance obligatoire et optionnelle. Données indicatives uniquement. Le taux d'appel représente le meilleur taux possible pour une durée et un montant donné, le taux TAEG fixe proposé varie en fonction du montant et de la durée d'emprunt.
Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Disneyland Paris prépare son expansion, misant toujours plus sur l’immersif

Disneyland Paris, première destination touristique privée en Europe, prépare activement son expansion qui s’échelonnera jusqu’en 2025, mettant de plus en plus l’accent sur l’immersion du visiteur dans un univers complet plutôt que dans une simple attraction.

Publié le

Disneyland Paris prépare son expansion, misant toujours plus sur l’immersif

"Nous accueillons en moyenne 15 millions de visiteurs chaque année. Nous ne nous contentons pas de satisfaire leurs attentes, nous voulons les dépasser", a résumé lors d’une conférence de presse mardi à Paris Daniel Delcourt, directeur général adjoint en charge des opérations, en présentant les étapes à venir pour le parc.

Enfévrier 2018, the Walt Disney Company avait annoncé un plan d’expansion de son site de Marne-la-Vallée , doté d’une enveloppe de deux milliards d’euros.

Ce développement pluri-annuel sera déployé par phases entre 2021 et 2025 sur le second parc du site, The Walt Disney Studios, avec la construction de trois grandes zones thématiques dédiées aux super-héros Marvel, à La Reine des Neiges et à Star Wars, des licences-phares du groupe.

"Ces trois gros +lands+ sortiront de terre entre 2021 et 2025" mais le parc est d’ores et déjà dans cet esprit"d’une connexion plus forte avec nos grandes franchises. La dimension décoration, atmosphère, mais aussi la conception de nos produits, sont beaucoup plus immersifs", détaille à l’AFP Grégoire Champetier, directeur général adjoint des affaires commerciales.

Il cite en exemple le Disney’s Hôtel New York - un des huit hôtels du parc - qui rouvrira au public dès l’été 2020, entièrement redécoré pour mettre en vedette l’univers Marvel et ses super-héros (Spider-Man, Iron Man, Captain America, Hulk, etc.), avec quelque 300 oeuvres d’art et pièces uniques comme des couvertures de bandes dessinées, des affiches, ou encore des croquis originaux.

Pour son extension et ses trois nouvelles zones thématiques, Disney promet "une expérience inédite" : dès leur entrée dans le parc, les visiteurs seront accueillis par un immense lac artificiel au pied d’une montagne enneigée, reproduction fidèle du cadre dressé dans la Reine des Neiges, dessin animé aux quelque 120 millions de spectateurs selon le groupe.

"Le simple fait de s’y promener créera une sensation qui n’a plus rien à voir avec l’expérience qui auparavant se limitait à une seuleattraction, ce sera beaucoup plus intense", assure Grégoire Champetier.

Il souligne par ailleurs qu’"au moins 1.000 emplois directs supplémentaires" seront créés dans le cadre de l’extension de Disneyland Paris, qui emploie actuellement quelque 16.000 salariés, ce qui en fait déjà le premier employeur "mono-site" de France.

kd/tq/az

A lire également