Taux d'intérêts immobiliers


Taux fixes moyens de marché des crédits immobiliers - Données actualisées au 03/05/2019
Durées de crédit Taux moyens
7 ans 0,85 %
10 ans 1,00 %
15 ans 1,25 %
20 ans 1,45 %
25 ans 1,70 %
30 ans 2,40 %
(*) Mise à jour effectuée le 03/05/2019 . Taux hors assurance obligatoire et optionnelle. Taux moyens de marché (avec 20% d'apport), calculés sur les relevés des courtiers en crédits immobiliers. Données indicatives uniquement.

Taux crédits consommation

Liste non exhaustive des offres de crédits à la consommation
Établissements Taux d'appel - TAEG Fixes (1)
ONEY (ex. Banque Accord) 0.70 %
YOUNITED CREDIT 0.90 %
HELLO BANK 1.99 %
(1) Taux d'appel hors assurance obligatoire et optionnelle. Données indicatives uniquement. Le taux d'appel représente le meilleur taux possible pour une durée et un montant donné, le taux TAEG fixe proposé varie en fonction du montant et de la durée d'emprunt.
Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.



Hausses de prix de l’immobilier : à ce rythme, un 3 pièces sur Saint-Denis sera plus cher que sur Paris intra-muros, dans seulement 256 ans !

Les prix de l’immobilier grimpent, en rythme annuel, plus vite en Seine-Saint-Denis (+5.20%) qu’à Paris (+4.70%). En tenant compte de l’écart du prix moyen au mètre carré actuel, mathématiquement, dans 256 années, un 3 pièces à Saint-Denis sera plus cher que le même situé dans le 15e arrondissement parisien, si les rythmes se maintiennent ainsi, évidemment. La spéculation battant son plein dans le département du nord de la Capitale, avec les travaux du Grand Paris. Les prix parisiens sont trop élevés pour le logement des jeunes cadres, qui doivent se résoudre à loger en proche périphérie.

Publié le

10km seulement séparent les centres de Paris et de Saint-Denis

Le baromètre des prix du site MeilleursAgents se fait régulièrement l’écho des records de prix dans la Capitale. Mais la bulle immobilière est désormais encore plus vigoureuse en banlieue, notamment pour les communes directement concernées par le tracé du Grand Paris Express. Les écarts de prix, au mètre carré, entre les villes, pourtant situées géographiquement proches les unes des autres est toujours aussi important. Compte-tenu des rythmes de hausses de prix annuels respectifs en Seine-Saint-Denis et sur Paris, il ne faudrait que 256 années pour que le prix au mètre carré du département de nord de la Capitale soit le plus élevé des deux. Un rattrapage quasi immédiat donc...

Les prix de l’immobilier grimpent plus vite en première couronne que sur Paris

Les prix sur Paris sont trop élevés pour les résidents. Logiquement, ils cherchent à se loger dans la plus proche périphérie. Selon le dernier baromètre mensuel du site d’évaluation MeilleursAgents, tous les secteurs de la petite couronne dépassent désormais (en croissance mensuelle) Paris. Là où la capitale se contente d’une hausse de 0,2%, les Hauts-de-Seine affichent +0,5% contre +0,4% dans le Val-de-Marne et + 0,3% en Seine-Saint-Denis.

Paris : 11 arrondissements au-delà des 10.000€ du m2

Paris restera toujours Paris. En tous cas, tant que la bulle immobilière n’explose pas. La hausse annuelle record en Ile de France se porte sur le département de la Seine-Saint-Denis (+5.20%), contre +4.70% pour Paris.

<alireaussi|id_art=68172>

Montreuil, Neuilly-Plaisance, Romainville ou encore Saint-Denis et Villepinte connaissent même des hausses de prix de +6% en seulement une année.

Prix moyen du mètre carré de 3.400€ dans le 93

Le prix moyen est de 3100 €/m² pour une maison en Seine-Saint-Denis et un peu plus de 3700 €/m² pour un appartement. Avec le Grand Paris, Aubervilliers et Saint-Denis devraient connaître une forte spéculation dans les années à venir.

A lire également