Taux d'intérêts immobiliers

Taux fixes moyens de marché des crédits immobiliers - Données actualisées au 04/04/2019
Durées de crédit Taux moyens
7 ans 0,80 %
10 ans 1,00 %
15 ans 1,30 %
20 ans 1,50 %
25 ans 1,75 %
30 ans 2,40 %
(*) Mise à jour effectuée le 04/04/2019 . Taux hors assurance obligatoire et optionnelle. Taux moyens de marché (avec 20% d'apport), calculés sur les relevés des courtiers en crédits immobiliers. Données indicatives uniquement.

Taux crédits consommation

Liste non exhaustive des offres de crédits à la consommation
Établissements Taux d'appel - TAEG Fixes (1)
ONEY (ex. Banque Accord) 0.70 %
YOUNITED CREDIT 0.90 %
BFM 1.00 %
HELLO BANK 1.99 %
(1) Taux d'appel hors assurance obligatoire et optionnelle. Données indicatives uniquement. Le taux d'appel représente le meilleur taux possible pour une durée et un montant donné, le taux TAEG fixe proposé varie en fonction du montant et de la durée d'emprunt.
Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.



HLM : la Caisse des dépôts prévoit de construire 40.000 logements sociaux d’ici à 2029

La Caisse des dépôts compte faire construire 40.000 logements sociaux d’ici à 2029 via sa filiale spécialisée, a-t-elle annoncé vendredi, alors que le monde HLM est en cours de négociations pour réduire les économies que l’Etat, dont elle est un bras financier,lui impose.

Publié le

HLM : la Caisse des dépôts prévoit de construire 40.000 logements sociaux d’ici à 2029

"CDC Habitat social a pour objectif de produire 40.000 logements sociaux d’ici 2029", a annoncé dans un communiqué la Caisse. "La montée en puissance est déjà en cours : 3.850 logements sociaux ont été livrés en 2018, et plus de 4.000 ont été mis en chantier."

Premier bailleur HLM du pays avec près de500.000 logements, CDC Habitat est la filiale spécialisée dans le logement social au sein de la Caisse, qui joue par ailleurs un rôle plus large de financement du monde HLM à partir notamment de l’argent du Livret A.

L’institution fait cette annonce au moment où les bailleurs sociauxsont engagés dans des négociations avec le gouvernement pour alléger les économies demandées au secteur depuis le début du quinquennat d’Emmanuel Macron.

Le monde HLM estime son manque à gagner à 1,7 milliard d’euros par an à cause, principalement, d’une réduction imposée des loyers, pour compenser une baisse des APL, et d’un taux de TVA moins favorable qu’à l’habitude pour certaines activités du secteur. Les bailleurs sociaux mettent en garde contre une forte baisse à venir de la construction de HLM, qui a déjà un peu décliné l’an dernier.

Dans ce contexte, où le gouvernement demande aussi aux plus petits bailleurs sociaux de se regrouper, CDC Habitat a récemment fusionné ses différentes structures consacrées aux HLM et a doté la nouvelle entité d’un conseil de surveillance accueillant des représentants de collectivités locales dont, par exemple, le maire de Toulouse, Jean-Luc Moudenc.

Lors de sa première réunion, "un large consensus s’est dégagé quant à la nécessaire adaptation du modèle traditionnel du logement social, profondément affecté par le nouveau cadre législatif et budgétaire et qui le régit et le finance", rapporte dans le communiqué André Yché, président du directoire de CDC Habitat.

Parmi les solutions évoquées par M. Yché, figurent le développement du logement intermédiaire, qui met à contribution des investisseurs privés plutôt que purement sociaux, et le démembrement,qui permet à un acquéreur potentiel d’acheter un bien à terme à condition d’en laisser l’usage à un bailleur plusieurs années.

A lire également