Taux d'intérêts immobiliers

Taux fixes moyens de marché des crédits immobiliers - Données actualisées au 02/09/2019
Durées de crédit Taux moyens
7 ans 0,65 %
10 ans 0,80 %
15 ans 1,05 %
20 ans 1,25 %
25 ans 1,50 %
30 ans 1,80 %
(*) Mise à jour effectuée le 02/09/2019 . Taux hors assurance obligatoire et optionnelle. Taux moyens de marché (avec 20% d'apport), calculés sur les relevés des courtiers en crédits immobiliers. Données indicatives uniquement.

Taux crédits consommation

Liste non exhaustive des offres de crédits à la consommation
Établissements Taux d'appel - TAEG Fixes (1)
ONEY (ex. Banque Accord) 0.70 %
YOUNITED CREDIT 0.90 %
(1) Taux d'appel hors assurance obligatoire et optionnelle. Données indicatives uniquement. Le taux d'appel représente le meilleur taux possible pour une durée et un montant donné, le taux TAEG fixe proposé varie en fonction du montant et de la durée d'emprunt.
Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.



Immobilier : après quelques craintes, les réseaux signent un bon début 2019

Les principaux réseaux immobiliers français, dont certains craignaient un début 2019 perturbé par les gilets jaunes et le prélèvement à la source, ont finalement bien commencé l’année avec une hausse des ventes et, majoritairement, des prix, montrent leurs chiffres publiés cette semaine.

Publié le

Immobilier : après quelques craintes, les réseaux signent un bon début 2019

Selonle réseau L’Adresse, qui compte 300 agences et publiait ses chiffres ce vendredi, le nombre de transactions et le prix moyen au mètre carré (+3%) ont augmenté au premier trimestre, par rapport à la même époque l’an dernier.

Les tendances sont semblables chez les autres grandsréseaux français, qui ont tous publiés leurs statistiques au cours de la semaine. Orpi (1.250 agences), Century 21 (880 agences) et Laforêt (700 agences) ont tous fait état d’une hausse des ventes qui va de 2,5% pour le dernier à près de 10% pour les deux autres.

"Nous avions quelques interrogations sur l’impact des mouvements sociaux", avec la mobilisation des "gilets jaunes" depuis la fin 2018, "sur l’impact psychologique du prélèvement à la source et plus globalement sur les signaux perçus d’un marché immobilier qui semblait atterrir légèrement", a reconnu auprès de l’AFP Yann Jéhanno, président de Laforêt.

D’autres réseaux, dont Orpi, avaient formulé des interrogations semblables début 2019 lors de leur bilan annuel.

Or, c’est finalement un "début d’année 2019 dans la continuité de 2018", marquée dans l’ensemble par une progression des ventes comme des prix après déjà deux années de plein essor, a-t-il conclu.

Côté prix, la majorité des réseaux fait état de progressions au premier trimestre (+2,7% chez Century 21 et +0,7% chez Laforêt) à l’exception d’Orpi, au maillage territorial le plus régulier, chez qui ils reculent de 1,5%.

La majorité des réseaux soulignent à quel point ce chiffre agrégé dissimule des marchés très contrastés, non seulement entre Paris - où d’après Century 21 le prix moyen au mètre carré dépasse 10.000 euros - et le reste de la France, mais aussi entre grandes métropoles et reste du territoire.

"En se penchant sur la carte, nous avons deux marchés : en zone tendue, nous constatons une hausse des prix de 2,2%, quand en zone non tendue les prix baissent légèrement de 0,5%", souligne dans un communiqué Christine Fumagalli, présidented’Orpi.

jdy/fka/mcj

A lire également