Taux d'intérêts immobiliers

Taux fixes moyens de marché des crédits immobiliers - Données actualisées au 05/05/2020
Durées de crédit Taux moyens
7 ans 0,70 %
10 ans 0,85 %
15 ans 1,10 %
20 ans 1,45 %
25 ans 1,65 %
30 ans 1,80 %
(*) Mise à jour effectuée le 05/05/2020 . Taux hors assurance obligatoire et optionnelle. Taux moyens de marché (avec 20% d'apport), calculés sur les relevés des courtiers en crédits immobiliers. Données indicatives uniquement.

Taux crédits consommation

Liste non exhaustive des offres de crédits à la consommation
Établissements Taux d'appel - TAEG Fixes (1)
ONEY (ex. Banque Accord) 0.70 %
YOUNITED CREDIT 0.90 %
(1) Taux d'appel hors assurance obligatoire et optionnelle. Données indicatives uniquement. Le taux d'appel représente le meilleur taux possible pour une durée et un montant donné, le taux TAEG fixe proposé varie en fonction du montant et de la durée d'emprunt.
Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.



Immobilier de l’État : 100 millions de m2, 700 millions d’euros de coût en énergie chaque année

L’État commence à scruter ses factures de dépenses énergétiques, c’est une bonne nouvelle. Le gouvernement va lancer un plan pour réduire l’impact sur l’environnement des bâtiments détenus par l’Etat, a-t-il annoncé vendredi, prévoyant surtout de cartographier la consommation des administrations publiques en matière d’énergie.

Publié le , mis à jour le

Le gouvernement veut rendre les bâtiments publics plus écologiques et plus économiques

L’exécutif compte prendre "plusieurs mesures pour réduire l’empreinte énergétiques des administrations", annoncent dans un communiqué commun Elisabeth Borne et Emmanuelle Wargon, ministre et secrétaire d’Etat à la Transition écologique, ainsi que Gérald Darmanin, ministre des Comptes publics.

100 millions de mètres carrés

Selon les chiffres du gouvernement, le parc immobilier de l’Etat représente près de 100 millions de mètres carrés et lui coûte chaque année 700 millions d’euros en matière d’énergie. "Réduire l’empreinte écologique de ce parc est donc aussi l’occasion de réduire la dépense publique, en réduisant notamment les coûts de chauffage", avancent les ministères.

Suivi de la consommation en énergie

Principale mesure annoncée, "l’Etat se dote d’un outil de suivi de ses consommations de gaz, d’électricité, d’eau, de fioul, de chauffage urbain", annoncent-ils. "L’objectif est de mieux gérer son énergie et piloter son parc immobilier." Il s’agira dans les faits de cartographier précisément la consommation énergétique des bâtiments publics à travers le pays avec l’aide d’une startup spécialisée, le groupe Deepki.

Le chauffage au fioul, c’est fini, enfin, pour les nouveaux chauffages seulement

Parmi les autres mesures annoncées figurent l’interdiction d’acheter de nouveaux systèmes de chauffage au fioul, en vue d’y mettre totalement fin d’ici à 2029, ainsi qu’une enveloppe de 20 millions d’euros pour financer des projets susceptibles de permettre de grosses économies d’énergie.

A lire également