Immobilier public : télétravail, amélioration de la qualité de vie, de profonds changements à venir

Banalisation du télétravail, recherche d’une meilleure qualité de vie au travail, adaptation aux jeunes générations, l’immobilier public doit se réformer afin de s’adapter au monde d’après. Le rapport sur l’immobilier public de demain, un recueil de recommandations a été publié ce jour.

Publié le



Nouveaux modes de travail, crise sanitaire : comment l’immobilier public se réinvente-t-il ?

A l’occasion des rencontres de l’immobilier public de demain, organisées par la direction de l’immobilier de l’Etat (DIE), le mardi 22 juin dans les locaux de l’UCANSS (Union des caisses nationales de la sécurité sociale) à Montreuil, le rapport sur l’immobilier public de demain a été rendu public. Ce rapport produit par la DIE est le fruit d’échanges nourris avec des représentants de la communauté interministérielle, du secteur privé et du monde académique pour dessiner les évolutions envisageables de l’immobilier public dans un contexte marqué par le retour d’expérience de la crise sanitaire, le développement du télétravail et des nouveaux modes d’organisation du travail.

Ces réflexions et débats ont conduit à des recommandations applicables à l’ensemble des services de l’Etat et des opérateurs et vont donner lieu prochainement à des expérimentations. Afin de proposer aux administrations des solutions innovantes, il préconise de repenser les espaces de travail, plus adaptés aux usages et attractifs pour les nouvelles générations, en prenant en compte l’évolution des modes de travail, les nouvelles aspirations des agents, mais aussi l’organisation spatiale de l’immobilier avec le développement des tiers-lieux.

L’immobilier doit s’appréhender comme un outil d’efficacité au service de la transformation de l’action publique et de l’accompagnement de l’évolution des missions de service public. C’est aussi un levier pour favoriser de nouvelles façons de travailler et de manager, plus collaboratives, et offrir des conditions de travail plus qualitatives à l’ensemble des collaborateurs de la sphère publique.

"Face à la crise que nous venons de vivre, l’Etat s’est retrouvé face à la nécessité d’être flexible et agile. Il a ainsi démontré sa capacité d’adaptation dans la poursuite de ses missions de service public. L’immobilier public, qui constitue le cadre de travail de nos agents et où se rendent nos usagers, doit lui aussi être en mesure d’accompagner les mutations et les transformations. Il convient ainsi de tirer les conséquences de la période que nous venons de vivre et de construire un immobilier tertiaire public plus résilient, flexible et adaptable aux différents modes d’organisation du travail. ", Olivier Dussopt, ministre délégué aux comptes publics.

DOCUMENTATION
Rapport sur l
Rapport sur l’immobilier public de demain

Avis

Vos avis : Immobilier public : télétravail, amélioration de la qualité de vie, de profonds changements à venir
Attribuez une note (1 : moins bonne note, 5 : meilleure note)
Notation : /5