ISF : Plus de contribuables soumis l’ISF, la crise pourrait cependant stopper la tendance...

ISF 2008 : Record battu ! Plus de 7% de hausse pour le nombre de contribuables soumis l’ISF en 2008. Avec plus de 1,7% du total des contribuables soumis l’ISF, la France devient-elle un pays de riches ? La situation actuelle permet d’en douter...

Publié le , mis à jour le



ISFISF 2008 : Une hausse de plus de 7% du nombre de contribuables soumis l’ISF

Plus de 1,7% des contribuables, soit près de 566 000 foyers, ont déclaré avoir un patrimoine de plus de 770 000 euros au 1er janvier 2008.

En hausse de 7,2% en 2008, par rapport à 2007, le nombre de contribuables soumis à l’ISF est en forte hausse. La hausse des prix de l’immobilier est sans doute le facteur le plus important.

ISFISF 2008 : Montant moyen payé de 6 732 euros

Le montant moyen de l’ISF payé est en baisse en 2008, à 6 732 euros (contre 7 637 euros en 2007), selon les chiffres indiqués par le ministère du budget. De fait assez logique, les contribuables soumis à l’ISF optant en partie pour l’investissement de leur ISF dans le capital de PME.

Disponible depuis 2008, l’article 6 de la loi sur le travail, l’emploi et le pouvoir d’achat, permet de déduire de l’impôt de solidarité sur la fortune (ISF), à hauteur de 50.000 euros au maximum, 75% des investissements réalisés dans des PME ou dans des organismes d’intérêt général.

ISFISF : Moins de contribuables ISF attendus pour les annés à venir

Avec la crise financière, le nombre de contribuables soumis à l’ISF devrait logiquement diminuer. La chute des cours de bourse aura fait fondre en partie les portefeuilles d’investissement. De même, la baisse des prix de l’immobilier viendra faire baisser le montant total du patrimoine du foyer fiscal.

Le seuil de taxation de l’ISF pour 2009 a été fixé à 790 000 euros. Les tranches du barème ISF 2009 ont été réévalués de 2,9% pour 2009. Il est rappelé que l’évaluation de la valeur de la résidence principale bénéficie d’une décote de 30%.

ISFISF : Un impôt toujours aussi discuté

L’ISF (Impôt de Solidarité sur la Fortune), rappelons-le, n’est pas que l’impôt des plus riches. Basé sur l’évaluation du patrimoine de chaque foyer fiscal au 1er janvier, un contribuable, avec des revenus modestes, peut être également soumis à l’ISF. Les exemples de tels cas, certes minoritaires, sont régulièrement repris dans les reportages télévisés. Pour aboutir à de tels cas, il "suffit" de possèder un bien immobilier, dont la valeur a considérablement augmenté durant ces dernières années. Sans doute, avant tout mal nommé, cet impôt laissant croire qu’il faut être fortuné pour le payer, pourrait être simplement appelé impôt sur le patrimoine.

Impôt 2009

Avis

Vos avis : ISF : Plus de contribuables soumis l’ISF, la crise pourrait cependant stopper la tendance...
Attribuez une note (1 : moins bonne note, 5 : meilleure note)
Notation : /5

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.