Taux d'intérêts immobiliers


Taux fixes moyens de marché des crédits immobiliers - Données actualisées au 03/06/2020
Durées de crédit Taux moyens
7 ans 0,70 %
10 ans 0,85 %
15 ans 1,10 %
20 ans 1,30 %
25 ans 1,60 %
30 ans 1,90 %
(*) Mise à jour effectuée le 03/06/2020 . Taux hors assurance obligatoire et optionnelle. Taux moyens de marché (avec 20% d'apport), calculés sur les relevés des courtiers en crédits immobiliers. Données indicatives uniquement.

Taux crédits consommation

Liste non exhaustive des offres de crédits à la consommation
Établissements Taux d'appel - TAEG Fixes (1)
YOUNITED CREDIT 0.10 %
ONEY (ex. Banque Accord) 0.70 %
(1) Taux d'appel hors assurance obligatoire et optionnelle. Données indicatives uniquement. Le taux d'appel représente le meilleur taux possible pour une durée et un montant donné, le taux TAEG fixe proposé varie en fonction du montant et de la durée d'emprunt.
Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.



Nouvel aéroport d’Istanbul : compensation de 389 M EUR pour TAV Airports (Groupe ADP)

Le turc TAV Airports, contrôlé par Aéroports de Paris (ADP), sera dédommagé par l’Etat turc de 389 millions d’euros pour la fin depuis avril des vols commerciaux sur l’aéroport qu’il exploitait à Istanbul, où un nouvel aéroport a repris ce trafic, a indiqué jeudi Groupe ADP.

Publié le

Nouvel aéroport d’Istanbul : compensation de 389 M EUR pour TAV Airports (Groupe ADP)

TAV, dont Groupe ADP possède 46,1%, détenait le droit d’exploiter l’aéroport national et international d’Atatürk à Istanbul pour 15 ans et demi, de juillet 2005 au 2 janvier 2021 mais n’avait pas obtenu ensuite la concession d’exploitation du nouvel aéroport.

"Par décision des autorités turques, tous les vols commerciaux ont été transférés vers le nouvel aéroport d’Istanbul" depuis le 6 avril 2019, entraînant la fermeture anticipée pour les vols commerciaux de l’aéroport d’Atatürk, un peu moins de deux ans avant la fin du contrat de concession octroyé à TAV, a rappelé ADP dans un communiqué. Depuis, l’aéroport Atatürk ne reste ouvert que pour les vols cargos.

L’Autorité nationale turque des aéroports s’était engagée à dédommager TAV Airports du manque à gagner, et "après plusieurs mois d’échanges sur le calcul de cette compensation et expertise contradictoire(...), une proposition d’indemnisation d’un montant de 389 millions d’euros a été faite et acceptée par TAV Airports", poursuit le Groupe ADP.

ADP "se félicite que le gouvernement turc ait tenu ses engagements" et précise que "l’impact de cette indemnité sur le résultat net" du groupe ADP pour l’exercice 2019 "devrait être très légèrement positif".

Les effets comptables seront précisé lors de la publication des résultats annuels d’ADP le 10 février.

Le gouvernement turc avait en 2013 lancé un appel d’offres en vue de la construction et la gestion du nouvel aéroport, situé au nord d’Istanbul près de la mer Noire, et dont il espère faire un hub majeur. L’offre de TAV pour ce projet n’avait pas été retenue.

Ce nouvel aéroport, d’une capacité initiale de 90 millions de passagers par an et qui devrait pouvoir accueillir 200 millions de personnes d’ici 2028 selon son opérateur IGA, avait ouvert début avril 2019.

Il fait partie, avec le troisième pont sur le Bosphore et le tunnel sous ce même détroit inaugurés en 2016, des grands projets d’infrastructures ardemment défendus par le président turc Recep TayyipErdogan.

TAV Airport gère 15 aéroports dans le monde, dont ceux d’Ankara Esenboga (Turquie), Tbilissi (Géorgie), ou encore Zagreb (Croatie), pour un trafic total ayant atteint 152 millions de passagers en 2018.

Aéroports de Paris avait acquis 38% de TAV Airports en 2012, avant de porter sa participation à 46,12% en 2017.

jug/soe/nth

A lire également