Taux d'intérêts immobiliers


Taux fixes moyens de marché des crédits immobiliers - Données actualisées au 03/05/2019
Durées de crédit Taux moyens
7 ans 0,85 %
10 ans 1,00 %
15 ans 1,25 %
20 ans 1,45 %
25 ans 1,70 %
30 ans 2,40 %
(*) Mise à jour effectuée le 03/05/2019 . Taux hors assurance obligatoire et optionnelle. Taux moyens de marché (avec 20% d'apport), calculés sur les relevés des courtiers en crédits immobiliers. Données indicatives uniquement.

Taux crédits consommation

Liste non exhaustive des offres de crédits à la consommation
Établissements Taux d'appel - TAEG Fixes (1)
ONEY (ex. Banque Accord) 0.70 %
YOUNITED CREDIT 0.90 %
HELLO BANK 1.99 %
(1) Taux d'appel hors assurance obligatoire et optionnelle. Données indicatives uniquement. Le taux d'appel représente le meilleur taux possible pour une durée et un montant donné, le taux TAEG fixe proposé varie en fonction du montant et de la durée d'emprunt.
Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.



Qatar : un audit syndical favorable à Vinci

Un audit réalisé début janvier par plusieurs organisations syndicales au sein des activités qataries du groupe Vinci a conclu l’existence de bonnes pratiques sur place en matière de recrutement et d’emploi, selon un rapport publié mercredi soir et qui intervient après des accusations de travail forcé lancées par l’ONG Sherpa.

Publié le

Qatar : un audit syndical favorable à Vinci

"Les conclusions de l’audit soulignent le caractère éthique des pratiques de recrutement et d’emploi de Qatari Diar Vinci Construction , le bon niveau de santé et de sécurité observé sur ses chantiers, la protection des droits des travailleurs", écrivent dans un communiqué conjoint Vinci et la fédération syndicale mondiale IBB (Internationale des Travailleurs du Bâtiment et du Bois).

"L’audit constate également que les travailleurs perçoivent un salaire supérieur au salaire minimum et déclarent être globalement satisfaits de leurs conditions de travail", ajoute le rapport, précisant que la principale crainte dont font état les travailleurs est celle du "chômage étant donné le manque de perspectives commerciales correspondant au business modèle de QDVC".

En outre, l’élection des membres du comité d’entreprise (Workers’ welfare committee ou WWC) "a été libre et transparente", poursuit le rapport, qui conclut que l’audit est conforme à l’accord sur les droits des travailleurs signé en 2017 par l’IBB, Vinci et QDVC au siège de l’Organisation internationale du travail (OIT) à Genève.

L’IBB et les syndicats français participant à l’audit formulent diverses pistes d’amélioration, comme par exemple accorder plus de temps aux représentants du comité d’entreprise afin de consulter d’autres travailleurs ou encore encourager une analyse plus approfondie des accidents non liés au travail.

L’audit a consisté en une visite sur site d’un jour et demi les 8 et 9 janvier des activités de QDVC au Qatar par la fédération syndicale mondiale IBB, en présence de représentants syndicaux français (CGT, CFDT et CFE/CGC) de Vinci. Des travailleurs ont été interrogés,ainsi que des représentants des salariés et des ambassadeurs de la sécurité en dehors de la présence de la direction, affirme le rapport.

Cette publication intervient dans un contexte où Vinci est accusé par l’association Sherpa de "travail forcé" sur les chantiers du Mondial-2022au Qatar. L’ONG avait déposé en mars 2015 une plainte en France contre le groupe.

En février 2018, l’enquête préliminaire visant Vinci a été classée sans suite. Mais fin septembre, Sherpa, qui s’est fixée pour but de défendre les populations victimes des crimes économiques, a déposé une plainte avec constitution de partie civile, ce qui devrait automatiquement entraîner l’ouverture d’une instruction.

bt/tq/

A lire également