Taux d'intérêts immobiliers


Taux fixes moyens de marché des crédits immobiliers - Données actualisées au 03/06/2020
Durées de crédit Taux moyens
7 ans 0,70 %
10 ans 0,85 %
15 ans 1,10 %
20 ans 1,30 %
25 ans 1,60 %
30 ans 1,90 %
(*) Mise à jour effectuée le 03/06/2020 . Taux hors assurance obligatoire et optionnelle. Taux moyens de marché (avec 20% d'apport), calculés sur les relevés des courtiers en crédits immobiliers. Données indicatives uniquement.

Taux crédits consommation

Liste non exhaustive des offres de crédits à la consommation
Établissements Taux d'appel - TAEG Fixes (1)
YOUNITED CREDIT 0.10 %
ONEY (ex. Banque Accord) 0.70 %
(1) Taux d'appel hors assurance obligatoire et optionnelle. Données indicatives uniquement. Le taux d'appel représente le meilleur taux possible pour une durée et un montant donné, le taux TAEG fixe proposé varie en fonction du montant et de la durée d'emprunt.
Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Schneider Electric : ventes au 1T à -7,6% sous l’effet du coronavirus en Chine

Schneider Electric a limité les dégâts au premier trimestre, avec une activité en recul de 7,6% largement affectée par l’épidémie de coronavirus en Chine, mais s’attend à un impact significatif pour la suite.

Publié le

Schneider Electric : ventes au 1T à -7,6% sous l’effet du coronavirus en Chine

Le chiffre d’affaires du spécialiste des équipements pour l’énergie se monte sur ces trois premiers mois à 5,8 milliards d’euros, en baisse organique de 6,4% et à -7,6% en croissance publiée.

Sur l’Asie-Pacifique , les ventes sont en repli de 19,1%.

Pour la suite, le groupe, qui avait connu en 2019 une année record, prévoit"un impact significatif" au deuxième trimestre au vu des mesures de confinement mises en place dans le monde, tout en se disant "confiant quant à son profil de croissance".

Le groupe, très présent en Europe et en Amérique du nord, "souhaite à ce stade s’abstenir de toute hypothèsequant à la forme et au calendrier de la reprise au second semestre 2020 ou au-delà".

Mais "nous entrons dans cette crise avec des fondamentaux solides", a déclaré le PDG Jean-Pascal Tricoire, dans un communiqué, citant l’"approche multi-locale" de son entreprise, l’essor de ses "services digitaux qui permettent de réaliser des opérations à distance" et "la solidité de la situation de trésorerie".

Au sortir de la crise, Schneider Electric "devrait être en mesure de tirer profit de l’essor des mégatendances portées par des initiatives gouvernementales" (tout électrique, tout digital, énergies renouvelables), ainsi que de la montée en puissance des investissements sur certains de ses principaux marchés (centres de données, infrastructures, bâtiments intelligents), estime le groupe.

A lire également