Taux d'intérêts immobiliers

Taux fixes moyens de marché des crédits immobiliers - Données actualisées au 04/08/2020
Durées de crédit Taux moyens
7 ans 0,80 %
10 ans 0,95 %
15 ans 1,10 %
20 ans 1,30 %
25 ans 1,60 %
30 ans 1,90 %
(*) Mise à jour effectuée le 04/08/2020 . Taux hors assurance obligatoire et optionnelle. Taux moyens de marché (avec 20% d'apport), calculés sur les relevés des courtiers en crédits immobiliers. Données indicatives uniquement.

Taux crédits consommation

Liste non exhaustive des offres de crédits à la consommation
Établissements Taux d'appel - TAEG Fixes (1)
YOUNITED CREDIT 0.10 %
ONEY (ex. Banque Accord) 0.70 %
(1) Taux d'appel hors assurance obligatoire et optionnelle. Données indicatives uniquement. Le taux d'appel représente le meilleur taux possible pour une durée et un montant donné, le taux TAEG fixe proposé varie en fonction du montant et de la durée d'emprunt.
Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.



Taxe d’habitation : suppression, même pour les plus aisés, lentement mais surement, en attendant la taxe remplaçante

Les Français ne sont pas dupes. La suppression de la taxe d’habitation sera remplacée par un autre prélèvement. Le gouvernement marche sur des œufs, sujet sensible, mais avoue que ce sujet sera évoqué dès le projet de loi de finances 2020. Cette taxe d’habitation n’aura toujours pas été supprimée totalement pour les plus aisés, que la nouvelle taxe remplaçante fera déjà son apparition...

Publié le

Taxe d’habitation totalement supprimée, pour tous, en 2022

Le gouvernement a annoncé qu’il voulait supprimer totalement cet impôt d’ici la fin du quinquennat. Elle sera donc bien totalement supprimée. La taxe d’habitation que les 20 % des ménages les plus aisés continuent de payer sera bien supprimée pour eux, « en plusieurs fois », a indiqué ce jeudi 16 mai 2019, Édouard Philippe sur France Info, précisant aussi que la suppression de la redevance audiovisuelle « n’est pas d’actualité ».

« 80 % des Français qui payaient la taxe d’habitation l’ont vu diminuer d’environ un tiers l’année dernière » et la « verront diminuer d’un autre tiers cette année, puis du dernier tiers l’année prochaine, donc ça c’est en route », a rappelé le Premier ministre.

Les 20 % restants, les ménages les plus aisés, « seront » aussi concernés, a-t-il assuré, tout en indiquant que cela « prendra un petit peu de temps : on a supprimé les 80 % en trois fois, on supprimera les 20 % suivants en plusieurs fois  », a-t-il dit.

La nouvelle taxe déjà en vue

Un autre dispositif viendra remplacer la taxe d’habitation

« Mais l’idée, c’est clair, c’est de supprimer la taxe d’habitation et de la remplacer pour financer l’action des communes par une ressource stable », qui fera l’objet de « discussions très intenses avec les collectivités territoriales » afin que « le dispositif clairement établi » figure dans le projet de loi de finances à la fin de l’année, a-t-il ajouté.

A lire également